L’espoir est une chose ridicule

Heureux hasard du calendrier ou logique purement mercantile, alors que le  dernier film du réalisateur Mike Leigh vient juste d’être édité en DVD, on ressort – enfin – des cartons l’un de ses premiers films, « High hopes ».

 Tourné en 1988, soit près de 17 ans après son premier film de fiction pour le cinéma, « High hopes » mérite une place de choix dans la filmographie du réalisateur. Si, à l’instar de la majorité des films du Britannique, « High hopes » délivre clairement un message politique et social, c’est dans sa mise en scène que le réalisateur étonne quelque peu. Mike Leigh joue sur les contrastes volontairement appuyés entre les différents protagonistes du film. Il table sur un montage en parallèle, des champs/contre-champs et sur des oppositions stylistiques pour mettre en avant le fossé social qui sépare les différents personnages de son film.

La tranche de vie qu’il nous propose se déroule durant les pénibles années Thatcher et pendant cette période particulièrement pesante de l’histoire du Royaume-Uni, seul l’espoir apparaissait comme une alternative. Plus dure est la réalité. Incommunicabilité,  conflits intergénérationnels ou interpersonnels sont mis en avant comme pour souligner un peu plus le climat trouble et troublé de l’époque.

Certes Mike Leigh use de nombreux clichés et artifices pour exposer ses propos, mais jamais il n’en abuse, laissant aux jeux de mots et autres dialogues savoureux le soin de porter dans leur élan la majeure partie du discours. Car là où on pourrait s’attendre à voir le film tomber dans le misérabilisme le plus niais, le cinéaste prend le contrepied de la facilité et glisse alors vers la comédie et plus de légèreté ou de cynisme.

Comédie sociale grinçante et désabusée, « High hopes » bénéficie d’un casting de choix (notamment Ruth Sheen et Lesley Manville que l’on retrouve au générique de « Another year ») et d’un contexte social qui, s’il a désabusé plus d’un Britannique, aura au moins permis à Mike Leigh d’entreprendre la carrière qu’on lui connait.

Publicités
Cet article, publié dans Cinéma / Nouveautés et autres en DVD, Blu-Ray, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour L’espoir est une chose ridicule

  1. Ping : Tops 5 des sorties DVD 2011 | Des Mots d'Images

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s